..


    Qui est Mohammed Dahlan ?

    avatar
    -
    -


    : 246
    : 24/05/2007

    Qui est Mohammed Dahlan ?

        19, 2007 10:32 pm

    Qui est Mohammed Dahlan ?










    Dahlan en aot 2005, lors d'une rencontre avec le Ministre isralien de la Dfense Shaul Mofaz.










    Arjan El Fassed est l'un des co-fondateurs de The Electronic Intifada

    Certains ont appel Mohammad Dahlan "l'Ahmed Chalabi palestinien", parce qu'il aurait ngoci avec les USA et Isral la prise de contrle de Gaza aprs le plan de dsengagement d'aot 2005. En avril 2002, tmoignant la Knesset devant la Commission des Affaires Etrangres et de la Dfense, le Ministre de la Dfense (isralien) Benjamin Ben-Eliezer a dclar avoir offert le contrle de la Bande de Gaza Dahlan.


    En change, ce dernier, qui contrlait la force militaire la plus importante Gaza, devait garantir le calme complet le long de la frontire (1). On pense qu'il a dj sign un accord, lors d'une runion Rome en janvier 1994, avec des responsables militaires israliens et du Shin Bet pour contenir le Hamas, et qu'il a t activement impliqu dans des ngociations ultrieures avec les Israliens.(2)

    Aujourd'hui, Dahlan est devenu le visage d'une des facettes du Fatah, lorsque la violence s'est accrue entre le Hamas et le Fatah. Ces derniers temps, il est revenu dans le giron du prsident de l'Autorit Palestinienne Mahmoud Abbas.

    La semaine dernire, le Hamas a accus Dahlan d'avoir planifi une tentative d'assassinat du Premier Ministre Ismail Haniya, du mouvement Hamas. Haniya rentrait d'une tourne au Moyen Orient pour collecter des fonds vitaux pour les Palestiniens sous occupation, et avait obtenu la promesse du gouvernement syrien de librer tous les Palestiniens emprisonns dans ses prisons, lorsque le chaos a dbut. La situation la frontire gyptienne avec Gaza tait tendue car elle n'avait pas t ouverte suffisamment longtemps pour permettre le passage des milliers de personnes, qui attendaient de chaque ct. Les Israliens avaient ferm la frontire lorsqu'Haniya a essay d'entrer, la premire fois, et qu'il rapportait des fonds, dmarche interdite par le blocus conomique et politique men par les USA et impos aprs que le Hamas ait remport les lections parlementaires en janvier.

    Dahlan a entrepris une tourne des villes palestiniennes cette semaine pour rallier des soutiens au Fatah, mais le succs n'a pas t spectaculaire. Le 17 dcembre 2006, alors que Dahlan tait en visite dans le camp de rfugis de Jnine, des rsistants ont tir en l'air au passage du cortge, lui gueulant dessus jusqu' ce qu'il parte promptement. Il a accus le Hamas d'tre l'origine de l'assassinat de trois enfants Gaza ville et a dclar que le Hamas "n'a aucun programme politique, il laisse les Palestiniens dans le ptrin depuis que ce gouvernement est arriv au pouvoir."

    Entre temps, les Etats-Unis ont acclr leurs transferts d'armes vers le Fatah via Isral. Dahlan est maintenant aux commandes d'une campagne arme contre le Hamas, depuis le quartier gnral prsidentiel Ramallah.

    Dahlan est un des membres fondateurs de Shabiba, l'association pour la jeunesse du Fatah. En 1994, il a dirig les bien connues Forces prventives de scurit Gaza. On connat ses bonnes relations avec la direction gyptienne et l'administration US, par ses liens avec la CIA. Il a mont une force d'environ 20.000 hommes et a reu l'aide des officiels de la CIA pour les entraner. Jibril Rajoub, un autre homme fort du Fatah, est l'ennemi jur de Dahlan. Ils ont tous les deux t emprisonns par Isral pendant la Premire Intifada. Sous Oslo, ils ont pris la tte des services de la scurit prventive, respectivement Gaza et en Cisjordanie. A cette poque, on les considrait comme des pragmatiques, reprsentant la nouvelle gnration de Palestiniens qui pouvaient vivre avec Isral.

    Dahlan et Rajoub ont t impliqus dans des scandales financiers et des violations des droits de l'homme. Dahlan a travaill avec les autorits israliennes pour liminer les groupes d'opposition, en particulier le Hamas, dont il a fait arrt des milliers de membres. Il tait aux commandes lorsque les Forces prventives de scurit ont arrt arbitrairement des centaines de Palestiniens. Le premier affrontement violent entre ses forces et des manifestants a clat le 18 novembre 1994. Le nombre de victimes, au moins quinze morts et des centaines de blesss, a soulev beaucoup de questions sur ses troupes.

    Tout au long des dernires annes, les forces de Dahlan ont t impliques dans des actes de violence et d'intimidation contre des critiques, des journalistes et des membres de groupes d'opposition, le Hamas en premier, emprisonnant les membres du mouvement, sans relles accusations, pendant des semaines ou des mois. De nombreux prisonniers sont morts dans des circonstances suspectes pendant ou aprs les interrogatoires mens par les hommes de Dahlan. (3)

    En 1996, les troupes de Dahlan ont t impliques dans les arrestations arbitraires de masse des opposants du Fatah. A la suite des attaques suicides de fvrier-mars en Isral, c'est quelques 2.000 personnes qui ont t rafles, souvent de faon arbitraire. La plupart de ces dtenus n'ont jamais t accuss de crimes et n'ont jamais eu de procs. La torture et les mauvais traitements ont t rgulirement pratiqus par ses hommes au cours des interrogatoires et ont fait de nombreux morts.

    En 2000, Dahlan a particip aux ngociations de Camp David et les dirigeants israliens l'ont vu comme quelqu'un avec qui ils pouvaient traiter. En tant que responsable d'une des principales organisations palestiniennes de scurit, Dahlan a galement ngoci avec les fonctionnaires israliens pour tenter d'arranger un cessez le feu plusieurs fois aprs qu'ait clat la Deuxime Intifada en septembre 2000. Avec le dbut de la Deuxime Intifada, Dahlan a affirm qu'il n'tait pas en mesure de mettre un terme aux activits de groupes militants comme le Hamas.

    En 2001, il a mis en colre feu le Prsident palestinien Yasir Arafat en exprimant son insatisfaction sur le manque d'une politique cohrente pendant le soulvement en cours. Dahlan a dmissionn en juin 2002 la suite de dsaccords avec Arafat sur la rforme de l'Autorit Palestinienne. Il a essay de rassembler des soutiens pour constituer une alternative lectorale Arafat mais il n'y a pas donn suite, lorsque l'administration Bush a demand le changement de la direction de l'Autorit Palestinienne en juillet de la mme anne. Avant sa dmission de l'Autorit Palestinienne en juin 2002, Dahlan a fait souvent partie des quipes de ngociation sur les questions scuritaires.

    En mars et avril 2002, Dahlan a fait partie de la "Bande des Cinq" qui a dirig l'Autorit Palestinienne pendant le sige du quartier gnral d'Arafat Ramallah. Bien qu'Arafat ait conserv le pouvoir et ait nomm Dahlan Conseiller la scurit nationale en juillet 2002, celui-ci a dmissionn trois mois plus tard se plaignant du manque d'autorit et d'organisation de l'Autorit Palestinienne. Contre la volont d'Arafat, Mahmoud Abbas, qui tait alors Premier Ministre, a nomm Dahlan Ministre de l'Intrieur, mais lorsqu'Abbas a dmissionn, Dahlan est rest en dehors du gouvernement qui venait tre form.

    Aprs avoir t cart du nouveau gouvernement de l'Autorit Palestinienne, Dahlan a commenc rassembler le soutien de sous-fifres du Fatah et d'anciens officiers des services de scurit prventive, en rponse ce qui tait peru par les dirigeants du Fatah comme un manque de rformes dmocratiques.

    En 2004, c'est Dahlan qui a foment les troubles qui ont dur une semaine Gaza aprs la nomination du neveu d'Arafat, Mousa Arafat, largement accus de corruption, la tte des forces de police de Gaza. Certains ont pens que cette nomination tait une dmarche dlibre d'affaiblissement de la position de Dahlan avant le processus de dsengagement dans la Bande de Gaza et elle a t l'origine de protestations massives.

    Dahlan est revenu sur le devant de la scne politique et l'arne scuritaire cette semaine. Il est apparu lors d'une runion avec la Secrtaire d'Etat US Condoleezza Rice, Jricho, et lors de rencontres avec Javier Solana, de l'Union Europenne, et avec le Ministre des Affaires Etrangres allemand. Il semble que, pour quelque raison que ce soit, les dirigeants mondiaux pensent que Dahlan est la bonne personne avec qui traiter.

    Notes de lecture :

    [1] Ha'aretz, Gideon Alon (30 avril 2002)
    [2] Middle East International, 520.
    [3] Annual reports of Palestinian Independent Commission for Citizens' Rights (PICCR); various reports from Addameer, PCHR and LAW; Palestinian Self-Rule Areas: Human Rights under the Palestinian Authority, Human Rights Watch (September 1997); Annual reports Amnesty International and Human Rights Watch (1994, 1995, 1996).

    Source : Uruknet
    Traduction : MR pour ISM

      -
      »  .

      / 26, 2017 9:54 am