..


    La Catastrophe /NAKBA\ de 1948

    avatar
    1
    1


    : 1256
    : 31
    : ...
    : Technological techniques
    : 27/04/2007

    La Catastrophe /NAKBA de 1948

        13, 2007 7:18 pm





    _> 59












    La Catastrophe ("Nakba) de 1948



    Il y a plus de cinquante neuf ans, lAssemble gnrale des Nations unies dcidait de partager la Palestine en un Etat juif et un Etat arabe. La guerre de 1947-49 se termina avec le nouvel Etat Isralien contrlant la majeure partie de la Palestine, plus de 531villages palestiniens dtruits et leur population dporte, 805 , 067 Palestiniens devenus rfugis dans leur pays et la rgion, des milliers de morts, etc..



    Dans le mmorial vivant aux victimes de la Nakba du peuple Palestinien-. Cette Nakba -cataclysme- est documente par des tmoignages de survivants, une chronologie, une slection de photos darchives, une bibliographie trilingue, ainsi que par des liens des sites en franais , anglais , Arabe.



    a) La terreur sioniste.

    Les vnements de 1948 en Palestine ont t prsents, dans leur version dominante jusqu' ces dernires annes, comme une attente du 15 Mai par les parties concernes, le 15 Mai tant la date fixe pour le retrait britannique et la mise en application du plan de partage adopt le 29 Novembre 1947 par l'Assemble Gnrale des Nations Unies (sur ce partage et ce vote, v. Gresh-Vidal et W. Khalidi). Suivant cette version, le 16 Mai, les armes arabes envahissent la Palestine, et c'est la rsistance de l'arme isralienne, peine constitue, qui mit en chec cette invasion, tandis que les radios arabes, devant cette dfaite, appelaient les palestiniens la fuite et l'exode.
    Une telle version n'a cess d'tre mise en cause par les auteurs palestiniens (v. E.Sanbar et W. Khalidi), et elle a t dfinitivement dmentie par la publication en 1987 du livre du chercheur isralien Benny Morris.
    Rappelons le but unique de la colonisation sioniste, tel que nous l'avons rsum dans le cours prcdent, tel aussi qu'il fut constamment rappel par le principal dirigeant sioniste de l'poque, David Ben Gourion :
    Crer l'Etat d'Isral et en assurer l'extension jusqu'aux limites de l'Eretz-Isral biblique.
    Ds 1920, les colonies juives installes en Palestine taient localises en fonction de cet objectif central, y compris dans leur finalit militaire. L'acceptation par Ben Gourion des plans de partage en 1938 comme en 1947 l'tait en fonction de cet objectif et de la dtermination en briser les limites (le terme est de Ben Gourion) par la force.
    Tel fut donc l'objet des oprations militaires lances ds fvrier 1948 par l'arme sioniste constitue de longue date, la Haganah, comme des commandos fanatiques de l'Irgoun et du Stern relevant de Begin et de Shamir. Ces oprations s'inscrivirent partir du 1er Mars dans le cadre du plan stratgique de la Haganah, le Plan Dalet (du nom de la 4 lettre de l'alphabet hbraque, car il tait lui-mme la 4 version, plus labore, des plans dj mises en oeuvre). Elles avaient pour but d'occuper le maximum du territoire de la Palestine, au del mme des limites assignes l'Etat d'Isral par le Plan de Partage, et en particulier, de relier entre elles toutes les colonies juives et d'assurer une perce vers Jrusalem. Cette occupation visait aussi crer, par la terreur, le dpart massif des habitants palestiniens en dehors du territoire acquis ainsi pour l'Etat d'Isral.
    Cette terreur connut son apoge par le massacre des habitants du village de Deir-Yassin perptr dans la nuit du 9 au 10 avril par les commandos de l'Irgoun. Si Ben Gourion tenta de se dmarquer de ce massacre, il reste que l'attaque et la prise de Deir-Yassin s'inscrivaient dans le cadre du Plan Dalet.
    Le rsultat de cette terreur, laquelle les radios arabes donnrent une large rsonance, fut la fuite massive des populations palestiniennes, dont Begin, responsable direct du massacre de Deir-Yassin, commenta ainsi le rsultat:

    "cette fuite massive se dveloppa rapidement en folle et incontrlable dbandade. Des 8OO.OOO Arabes qui vivaient dans le territoire actuel de l'Etat d'Isral, il n'en reste que 165.000. La signification politique et conomique de ce dveloppement peut difficilement tre surestime" (cit in Soliman, p. 125)

    Dans le mme temps, les principaux noyaux de la rsistance arme palestinienne avaient t dtruits. La veille de Deir-Yassin, le chef le plus connu de cette rsistance, Abd-El Kader Al-Husayni, avait t tu dans la dfense d'un village situ lui aussi sur la route de Jrusalem.



    b) Ambiguts arabes

    On a beaucoup crit sur la dfaite arabe de 1948. On sait entre autres que le Mouvement des Officiers Libres d'Egypte, qui donna naissance au pouvoir nassrien en 1953, a son origine dans la dfaite de l'arme gyptienne en 1948. La rflexion sur les causes internes de cette dfaite furent l'origine de ce Mouvement et sont, de ce fait, bien connues, notamment par l'ouvrage de Nasser "Philosophie de la Rvolution".
    Mais la version longtemps dominante des vnements de 1948 prsentait le front arabe comme un front uni d'armes trs suprieures en nombre et puissance la jeune arme isralienne. Or, une telle unit tait factice et la participation de l'arme jordanienne, la fameuse Lgion Arabe dirige par l'officier britannique Glubb Pacha, la ralisation des objectifs britanniques de l'poque, est une cause majeure de cette dfaite.
    Les objectifs britanniques taient d'une part de faire obstacle toute mergence d'une autorit palestinienne sur les territoires dvolus aux Arabes par le Plan de Partage et d'autre part, mais ces objectifs taient lis, de renforcer ses allis hachmites placs la tte des Royaumes de Transjordanie et d'Irak, et plus particulirement le premier d'entre eux, situ en premire ligne de cette opration.
    C'est ainsi que la Lgion Arabe puit sans encombre au lendemain du 15 Mai percer vers Jrusalem et y occuper notamment la Ville Sainte, occuper les territoires palestiniens qui allaient tre dnomms la Cisjordanie, sans jamais dborder vers les territoires allous l'Etat d'Isral par le Plan de Partage, ni reconqurir leur extension acquise par le Plan Dalet.
    Dans une deuxime phase, le 3 Octobre, alors qu'un premier armistice avec Isral avait t conclu, la Lgion Arabe, sous les ordres de ses officiers britanniques, encercla et dsarma les noyaux arms palestiniens qui subsistaient en Cisjordanie et qui se rclamaient de l'autorit du Mafti Al-Husayni install Gaza. Le 15 Octobre, l'arme isralienne rompt l'armistice du ct gyptien, attaque la seule arme gyptienne. La Lgion Arabe, de son ct, ne bouge pas et son chef, Glubb Pacha, exprimait l'espoir que cette offensive "puisse finalement briser le gouvernement de Gaza (celui du Mufti) et donner aux Egyptiens une leon !" (cit par Avi Shlam; Glubb Pacha utilisait un terme mprisant pour dire les Egyptiens)
    L'arme gyptienne dfaite, le Mufti fut ramen de force en Egypte, et les notables palestiniens n'eurent plus qu' se rallier le 1er dcembre au Roi Abdallah, proclam Roi de Jordanie. Le nom mme de Palestine tait effac: restaient seulement pour la lgalit internationale, des "rfugis" !

    On comprendra que, dans la mmoire palestinienne, cette anne 1948 soit reste sous le nom de " Al-Nakba", la Catastrophe.

      -
      » 

      / 27, 2017 3:59 am